Script

Le défi du développement durable (métaphore de l’entonnoir)

Souvent on me demande comment aider les gens à comprendre que le développement durable est important de façon constructive? L’une des techniques que j’utilise est la métaphore d’un entonnoir pour illustrer qu’il n’y a pas de meilleur moment pour agir que maintenant. Puisqu’un dessin vaut mieux qu’un long discours, dessinons…

Dans la vidéo précédente sur l’empreinte écologique nous avons vu que la capacité de la terre à fournir ce dont nous avons besoin diminue: il y a moins de forêts et de poisons aujourd’hui qu’il n’y en avait il y a 100 ans et cela affecte la capacité de la terre à nous fournir ce qu’on appelle les “services écosytémiques”, les choses nécessaires pour rendre possible la vie sur terre et dont nous dépendons comme la régulation du climat, la filtration de l’eau, la génération de terre végétale, etc. En même temps, la vitesse à laquelle nous consommons les ressources et générons des déchets augmente.

Mais ce n’est pas tout. Ce n’est pas seulement une question d’offre et de demande. La prise de conscience des consommateurs par exemple les rend de plus en plus exigeants auprès des entreprises et des gouvernements ; les gouvernements changent les lois pour les rendre plus strictes ; la confiance entre les individus diminue ; les prix augmentent ; les abus de pouvoir conduisent à plus d’inégalités dans le monde ce qui crée des tensions sociales ; la population mondiale augmente ; etc. etc. En résumé, il y a de plus en plus de pression sur les individus, les collectivités et les entreprises.

On dirait que ces tendances convergent, non !? Et il ne vaut mieux pas savoir ce qui arriverait si elles se rejoignaient. C’est comme si on avançait dans un entonnoir : la pression augmente avec le temps et nous avons de moins en moins de marge de manœuvre.

Alors chacun a ses préoccupations. Pour vous c’est peut-être l’environnement : sauver les forêts, sauver les baleines, stopper le changement climatique… Ou alors ce sont les problématiques sociales : réduire l’écart entre les riches et les pauvres, s’occuper des enfants des rues, changer les politiques sociales, créer des emplois, etc. Mais toutes ces questions sont reliées à la question centrale du développement durable (c’est-à-dire notre capacité à survivre et à prospérer) et elles influent toutes sur notre capacité à vivre, travailler et évoluer sur la terre. Je ne connais pas une entreprise ou une personne qui ne ressent pas ces pressions d’une façon ou d’une autre. C’est pour ça que la métaphore de l’entonnoir fonctionne bien pour expliquer pourquoi il faut agir en matière de développement durable : on a besoin de relâcher la pression

Il y a des centaines d’exemples de pays et d’entreprises qui ont heurté les murs de l’entonnoir. Certains s’en sont remis (comme Nike après que les conditions de travail dans leurs usines asiatiques aient été exposées par Greenpeace). D’autres ne s’en sont pas remis (comme la civilisation de l’île de Pâques qui s’est effondrée après avoir détruit son propre environnement). D’autres enfin sont toujours en train d’essayer de récupérer (c’est le cas de la Grèce ou de la ville de Détroit qui font face à la faillite).

La métaphore de l’entonnoir suggère également autre chose : il n’y a pas de meilleur moment que maintenant pour agir. Plus on attend, plus les options se font rares et plus il est difficile de s’adapter.

Donc lorsque quelqu’un essaie de comprendre pourquoi le développement durable est important, pensez à la métaphore de l’entonnoir. Nous devons stopper la convergence de toutes ces pressions et trouver un moyen de traverser l’entonnoir, puis, idéalement, l’ouvrir pour créer une société résiliente et épanouissante qui puisse prospérer dans les limites naturelles.

Répondre